Historique Personnel en Bref

"…caminante no hay camino, se hace camino al andar…"(Antonio Machado et/ou Juan Manuel Serrat)


Mon nom est Didier Lamirand, je suis né en France.  Mon intérêt pour l’agriculture a surgi à l’âge de 13 ans quand j’ai découvert l’ancienne ferme familiale en Corrèze, région semi montagneuse et sauvage du centre du pays. Après mes études en agriculture et une spécialisation en biodynamie, les vicissitudes de la vie m’ont amené à travailler comme technicien agricole dans différentes régions de France et surtout au sein d’ONG d’appui à la petite agriculture paysanne en Amérique latine. Enfin ma femme Carmen, d’origine cubaine-américaine et moi avons pris racine en pays catalan en 2003.

  carmen et didier

(Photo Avery Sumner)

Notre histoire ensemble commence en France pour se développer dans trois pays d’Amérique latine avec des rencontres et échanges qui nous ont ouvert les horizons et nous ont enrichis avec entre autre dans nos bagages, trois enfants, un pour chaque pays !  Ensuite la vie de nomades est abandonnée pour la promesse d’une oliveraie en besoin de rénovation dans cette région du sud de la France.

Pourquoi nous lancer dans un tel projet sur le tard ?
1.  une découverte et une attirance pour cette culture, qui date de notre travail dans le « norte chico » du Chili en 1988/1990.
2.  la nécessité de poser nos valises au bout de plusieurs années de vie semi nomade.
3.  le besoin de mettre en pratique 2 idées essentielles : promouvoir la petite agriculture paysanne mais cette fois-ci en en faisant partie ; faire des produits de qualité tout en pratiquant l’agriculture biologique.
4.  un environnement favorable (le village, le conseil municipal, des vignerons soucieux de la qualité et du patrimoine, des terroirs de qualité)

latisse drops online without prescription

didier examine

(Photo Avery Sumner)

La production en bio ? Pour nous c’est une démarche naturelle et essentielle pour la durabilité de l’agriculture et l’héritage que nous laissons à nos enfants.  Respectant et maintenant nos ressources, utilisant des méthodes traditionnelles de production avec celle de la culture biologique c’est la meilleure façon de garantir un produit de haute qualité ainsi qu’un équilibre et une harmonie entre l’olivier et son environnement.